--
 

Centre de Recherche et d'Etudes pour l'Art Préhistorique Emile Cartailhac

   

PARTICIPANTS

 

Stéphane PETROGNANI

clarkpetro@yahoo.fr

Née en janvier 1980

Situation actuelle : Docteur en Anthropologie Ethnologie Préhistoire, spécialité art préhistorique du Paléolithique supérieur, membre du Laboratoire ARSCAN UMR 7041 (Maison René Ginouvès. 21, allée de l'Université, F-92023, Nanterre Cedex), et chercheur associé au Centre de Recherche et d'Etude pour l'Art Préhistorique (5 allées Antonio Machado 31058 Toulouse Cedex 9).

Thèse (soutenue le 08 Décembre 2009) :

    « De Chauvet à Lascaux, approche critique des ensembles ornés anté-magdaléniens franco-ibériques »
    Directeur et tutrice : N. Pigeot et C. Fritz
    Jury : N. Pigeot, M. Conkey, C. Gonzalez Sainz, M. Barbaza, C. Fritz, G. Sauvet

Résumé de la thèse : La première ambition de notre travail était d'apporter une contribution à la connaissance de l'art pariétal anté-magdalénien. Plusieurs éléments émergent dans cette étude. Certains caractérisent l'ensemble de la période et soulignent un phénomène de continuité entre les « traditions artistiques » des groupes aurignaciens, gravettiens et solutréens. La réalisation des têtes de chevaux en « bec de canard », la vue frontale des encornures de bisons, ou la concavité de la ligne ventrale des mammouths, sont autant de choix stylistiques qui marquent de leur empreinte l'ensemble de la période anté-magdalénienne. Ces manières de faire se marginalisent ou disparaissent complètement de la palette des artistes magdaléniens, marquant un profond contraste entre une phase « ancienne » et une phase magdalénienne de l'art pariétal paléolithique. D'autres aspects éclairent la complexité des manifestations artistiques à travers des « traditions » circonscrites dans le temps et dans l'espace. Des manières de faire, comme le traitement des biches de la vallée du Nalón, des thèmes comme les mammouths de la vallée du Rhône, ou exceptionnellement des techniques, comme les animaux en trait rouge ponctué de la Région Cantabrique, illustrent la pluralité des comportements symboliques des Hommes du début du Paléolithique supérieur. Ces variations temporelles ou territoriales, pendant près de 15 000 ans, font l'originalité des groupes humains qui peuplent l'Ouest de l'Europe, et de leurs cultures successives entre 33000 et 17000 BP. Les conclusions de la comparaison inter-spécifique du traitement de l'extrémité des membres, de notre analyse statistique des figures complètes de chevaux anté-magdaléniens, du traitement des bois de cervidés ou du rendu de la perspective des cornes de bovinés, mettent conjointement en avant la baisse de la diversité dans l'éventail des ressources stylistiques à la disposition des groupes paléolithiques. La norme graphique imposée par le groupe se rigidifie et l'artiste préhistorique voit son champ des possibilités graphiques diminuer considérablement jusqu'à se figer dans une quasi- exclusivité de certains traitements formels. Ce phénomène de diminution de la « liberté » dans la réalisation des codes iconographiques, de plus en plus normalisés, permet de reconsidérer la place de l'artiste paléolithique dans la société et traduit vraisemblablement une évolution de cette société. Cette « liberté » qui diminue au fil du temps, à travers des codes de représentations de plus en plus stricts, est-elle le reflet d'une organisation sociale de plus en plus complexe, contrôlant de plus en plus ses propres images et ses productions symboliques ?

Mot-clefs : Paléolithique supérieur, anté-magdalénien, franco-ibérique, analyse formelle, analyse thématique


  • Membre de l'axe de recherche : « Chasseurs-cueilleurs de l'ancien monde : Art et symbolisme au Paléolithique », Laboratoire d'Ethnologie préhistorique Arscan UMR 7041

  • Membre de l'Équipe Scientifique de Recherche de la grotte des Fraux (Dordogne). (Directeur: L. Carozza)
    Co-responsable (avec R. Bourillon, C. Fritz, G. Tosello) de l'étude des manifestations graphiques pariétales.

  • Membre de l'Equipe Scientifique de Recherche sur les grottes ornées du Massif des Arbailles (Etxeberri, Sasiziloaga, Sinhikole) (Directeur: D. Garate).

  • Responsable de l'étude de l'art pariétal de la grotte des Bernous (Dordogne).

     

    PUBLICATIONS

  • Carozza, L.; Burens, A.; Billaud, Y.; Ferullo, O.; Bourrillon, R.; Petrognani, S.; Fritz, C.; Tosello, G.; Goinaud, E. et M. (2009). L'horizontal et le vertical. L'âge du bronze de la grotte des Fraux (Saint-Martin de Fressengeas, Dordogne) in : De Méditerranée et d'ailleurs... Mélanges offerts à Jean Guilaine. Archives d'Ecologie Préhistorique, Toulouse. p. 159-172, 8 fig. (pdf)

  • Petrognani, S. (2009). Nouvelle perception de l'art pariétal « ancien » (ensembles ornés aurignaciens, gravettiens et solutréens) in : Archéo.Doct - 1, Travaux de l'Ecole doctorale Archéologie, Objets et symboles. De la culture matérielle à l'espace culturel, p. 27-37

  • Petrognani, S. (2009). À propos du traitement stylistique du cheval et du bison dans l'art pariétal paléolithique anté-magdalénien. in : L'Art des Sociétés Préhistoriques. Rencontres Internationales Doctorants et Post-doctorants. 1er édition. Préhistoire, Art et Sociétés, Varilhes. vol. LXIV, p. 95-104

  • Petrognani, S., Robert, E. (2009). A propos de la chronologie des signes paléolithiques. Constance et émergence des symboles. Anthropologie, Brno, XLVII/1-2, p. 169-180. (pdf)

  • Petrognani S., Robert E., Boche E., Cailhol D., Lucas C., Lesvignes E. (2014). Au cœur des premières manifestations graphiques du Paléolithique supérieur : nouvelles découvertes dans la grotte des Bernoux (Dordogne). Bull. Soc. Prehist. Fr., 111, 3, p. 413-432.

  • Petrognani S., Robert E., Boche E., Cailhol D., Lucas C., Lesvignes E. (2014). Au cœur des premières manifestations graphiques du Paléolithique supérieur : nouvelles découvertes dans la grotte des Bernoux (Dordogne). Bull. Soc. Prehist. Fr., 111, 3, p. 413-432.

  • Petrognani S., Robert E., Djema H., Lucas C., Cailhol D., Lesvignes E. (2015). Confronter contexte archéologique et contexte graphique : l’exemple de la grotte des Bernoux (Dordogne). In Garate Maidagan D., Medina-Alcaide M.A., Ruiz-Redondo A., Sanchidrian Torti J.L. (eds). En torno al arte: contexto arqueológico interno de las cuevas decoradas. XIX International Rock Art Conference IFRAO 02015 (Cáceres, Spain). Arkeos 37, p. 455-481 (pdf).

  • Petrognani, S.; Sauvet, G. (2012). La parenté formelle des grottes de Lascaux et de Gabillou est-elle formellement établie ? Bulletin de la Société préhistorique française, t. 109, no 3, p. 441-455.

  • Robert, E., Petrognani, S., Lesvignes, E., Cailhol, D., Lucas, C., Boche, E. (201). La grotte des Bernoux (Dordogne, France) : un modèle symptomatique de l'art pariétal du début du Paléolithique supérieur ? In Corchón, M-S., Menéndez, M. (dirs;): Cien Años de arte Paleolítico en Asturias Centenario del descubrimeinto de La Peña de Candamo (1914-2014). Ediciones de la Universidad de Salamanca, p. 73-86, 8 fig.

  •  

     

    -

    -- Le CREAP

    . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    -- Accueil
    . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    -- Participants
    . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    -- Thèmes
    . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    -- Bases de données
    . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    -- Bibliographie
    . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    -- Collaborations
    . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    -- News
    . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    -- Sites étudiés
    . . . . . . . . . . . . . . . . . .